IITA/UEMOA partenariat pour la sécurité alimentaire

14 November 2006

Article : UEMOA/IITA
tiré de: Sidwaya: Le journal de tous les Burkinabè
du Jeudi 16 novembre 2006 – No. 5753 – www.sidwaya.bf
Un partenariat pour la sécurité alimentaire

L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) ont signé à Ouagadougou, au siège de l’UEMOA, un protocole d’accord le 14 novembre 2006. Les deux parties ont ainsi « scellé leurs liens de solidarité et de coopération, au profit du développement économique et social durable de la région ».

Depuis le 14 novembre 2006, un protocole d’accord lie l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA). Les deux parties s’engagent ainsi à établir entre elles, des rapports de coopération dans le domaine de la recherche agricole et agro-alimentaire. Et cela en vue de contribuer à la réalisation dans l’espace UEMOA, des Objectifs du millénaire relatifs à la sécurité et à la lutte contre la pauvreté. L’UEMOA veut à travers le partenariat avec IITA, améliorer la productivité agricole d’une manière durable. A ce titre, le protocole d’accord dit : « L’UEMOA et l’IITA vont spécialement collaborer pour développer et mettre en application des projets et activités de lutte intégrée contre les ravageurs des principales cultures et contribuer à promouvoir les politiques agricoles afférentes » La coopération couvre trois domaines. Il s’agit tout d’abord du renforcement des capacités techniques et économiques sur la lutte contre les ravageurs des principales cultures. Il y a ensuite le développement et le soutien de la capacité taxonomique des Etats membres de l’UEMOA. Enfin, les signataires du protocole travailleront à la promotion de solutions durables pour la protection phytosanitaire en étroite collaboration avec les Etats membres de l’UEMOA, Soumaïla Cissé et le directeur de la station IITA-Bénin, Braima James. Ces deux hommes ont tous salué cette collaboration naissante entre les institutions qu’ils représentent. Ensemble, soutiennent-ils, l’UEMOA et l’IITA vont réussir «une recherche pour nourrir l’Afrique ».
Rababjgu Abou-Bâkr ZIDA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *